Comment séduire pendant le confinement ?

Comment séduire pendant le confinement ?

Petit jeu Tic Tok : séduire pendant le confinement !

Vous vous dites qu’il est difficile ou impossible de continuer à attirer, à plaire, à séduire pendant le confinement ? Vous craignez que cette période vous éloigne de celui/celle que vous aimez ?

Que vous soyez en couple ou célibataire, vous pensez que ça va entraver votre pouvoir d’action et de séduction ? Que vous n’allez plus pouvoir le/la faire rêver ? Pire encore, que vous allez le/la perdre ?

Et si je vous disais que vous avez tort, et qu’il vous reste 4 semaines pour ressortir renforcé(e) et « grandi(e) » par cet état de fait ?

Tout est une question de mental et de positionnement.

Prêt à en parler et à faire bouger les choses ?

C’est parti !

 

Le confinement va permettre de se recentrer et de gagner en impact, donc en pouvoir de séduction

Les relations sentimentales sont souvent compliquées si elles ne sont pas bien gérées. On a trop souvent tendance à s’oublier, qu’on soit en couple ou qu’on cherche à démarrer une relation.

On s’intéresse (beaucoup) trop à l’autre, on fait (toujours) ce qu’il/elle désire pour lui faire plaisir, et peu à peu, on se remplit de l’autre… en s’effaçant !

Et là, c’est un cercle infernal : on obtient exactement l’inverse de ce qu’on veut. On ne comprend pas pourquoi, mais celui qui est en face commence à s’éloigner, à ne plus être attiré par nous. Jusqu’à ce qu’il/elle disparaisse complètement…

Qu’il/elle le verbalise ou pas, c’est indéniable, on le ressent. Et on a beau chercher, on ne comprend pas pourquoi, puisqu’on donne tout !

Eh bien, là est l’erreur : vous donnez trop, et l’autre ne voit plus en vous que son simple double. Et ça, ça ne l’intéresse pas vraiment ; voire pas du tout.

Nous avons déjà parlé de la dépendance affective dans des articles du blog, je ne reviendrai pas très longuement dessus dans ce post.

Mais action numéro 1, donc : je profite de ces temps de (relative) accalmie pour me recentrer, et m’occuper de moi !

 

Le confinement pour lutter contre la dépendance affective

Quand on est dépendant affectivement, on ne peut pas se passer de l’autre.

Je vais vous dire quelque chose que vous n’allez pas accepter, mais c’est pourtant ça. Si vous faites un (grand) effort, le confinement va vous aider à dompter vos peurs et vos craintes, à maîtriser cette dépendance affective, et cela déjà parce que vous êtes sûrement dans un des 3 cas de figures suivants.

Vous vivez avec la personne dont vous êtes raide dingue :

Dans ce cas vous allez voir que si vous êtes trop collé à lui/elle, il/elle va vite étouffer et vous le montrer. La tension va monter, et l’énervement s’en suivre. Peut-être même jusqu’à la crise. Et là, c’est certain que vous allez être loin de ke/la séduire pendant le confinement !

Vous vivez seul(e) :

Vous êtes temporairement « éloigné(e) » de l’homme ou la femme avec qui vous avez une relation. Dans ce cas, vous ne pouvez déjà pas le/la voir comme vous l’auriez aimé.

Vous allez commencer à essayer de l’appeler tous les jours, puis plus souvent encore, mais dites-moi si je me trompe : les choses ont déjà commencé à “dégénérer”.

Si vous êtes vraiment dépendant(e), et donc certainement plus ou moins étouffant(e), votre partenaire a commencé par ne plus répondre, ne plus vous rappeler pendant quelques heures, et peut-être même quelques jours.

Certes, à la fin, il/elle vous rappelle. Mais soyez conscient(e) d’une chose : s’il le fait (et tant mieux), c’est qu’il ne souhaite pas mettre fin à la relation, et qu’il veut encore conserver le lien. Mais ce seront toujours des appels »forcés » et stratégiques. Et pour combien de temps ? 

Avez-vous oublié que vous voulez non seulement être vous-même, mais aussi le/la séduire ?

Vous venez tout juste de rencontrer quelqu’un :

Votre rencontre est très récente, que ce soit par les réseaux sociaux ou dans la vie « réelle ». Et là encore, en vous montrant dépendant, vous allez rejoindre le schéma numéro 2, si ce n’est qu’au départ, l’autre se laissera “emballer” car il n’aura pas encore vraiment cerné que vous êtes dépendant(e) affectif.

Quoi qu’il en soit, arrêtez tout. En lisant ces lignes, vous comprenez que vous allez le/la faire fuir !

 

Calmez-vous, tout va bien se passer !

Pendant que chacun est confiné, l’autre est comme vous : il est confiné lui aussi.

Ne perdez pas ça de vue : il ne va pas forcément vous oublier, ou « aller voir ailleurs ». Donc inutile de lui mettre une pression supplémentaire, et de l’étouffer avec vos craintes et vos angoisses, voire, pire, vos reproches !

Ne pensez-vous pas que la tension du confinement est déjà assez étouffante à elle toute seule ? 

Si on ajoute à cela les véritables problèmes essentiels soulevés à l’heure actuelle, comme la maladie, la perte terrible de proches, le fait d’angoisser pour les siens et soi-même, le chômage, la baisse des revenus, les éventuelles fermetures et dépôts de bilan des sociétés, bref… Si l’on prend un peu de recul, on s’aperçoit que ce n’est pas, mais alors pas du tout le moment de rajouter de la pression sur les gens.

Car là, ces faux pas seront difficiles à rattraper !

Mais oui, vous pouvez tout de même mettre en place les pions qui vous serviront à séduire, et ce même pendant le confinement.

 

Alors, qu’est-ce que je fais concrètement ?

Je fais comme les autres, et j’attends que ça passe. mais en fait, non : je fais mieux que d’autres !

Dès maintenant, recentrez-vous sur vous-même. Prenez du temps pour expérimenter de nouvelles activités, de nouveaux sports d’intérieur par exemple, comme le yoga ; essayez la méditation, ou tous ces cours qui sont offerts à l’heure actuelle sur internet. Lisez, rattrapez le temps perdu ou difficile à prendre habituellement. Ecoutez de la musique, faites des travaux manuels si vous en avez envie, en bref, épanouissez-vous…

Avec ça, vous faites double coup :

  • pendant que vous faites ça, vous n’êtes pas sur le dos de l’autre et vous le laissez respirer ;
  • et, en plus, vous vous « remplissez » de nouveauté, que vous pourrez partager ensuite.

 

En résumé, comment séduire pendant ce confinement ? Justement, en ne cherchant pas à séduire !

En faisant ce que je viens de vous expliquer, tout simplement :

je ne mets plus la pression, ni physique, ni par téléphone ;

je décroche de l’autre, et je me recentre sur moi : je redeviens une personne qui a sa personnalité et son caractère. Une personne « intéressante » ;

– j’en profite pour devenir une meilleure version de moi-même : je m’enrichis, je m’épanouis, je me fais plaisir ;

j’aurai de nouvelles réalités, de nouveaux vécus à partager : je ne serai pas déprimé(e), je serai positif(ve), et je sortirai donc du lot par rapport à tous ceux qui se laissent aller ;

je montre que j’ai le sens des réalités, que je ne ramène pas tout à moi ;

– et je prouve aussi que je ne suis pas un fardeau, un poids, puisque je sais me gérer seul(e), avec le sourire, et avancer !

 

Conclusion :

Vous avez le choix : vous pouvez sortir de ce confinement en dépression totale, et ne voir que les choses en noir. Je vous garantis que ça ne vous rendra pas attirant.

Ou, au contraire, vous pouvez montrer que vous êtes quelqu’un d’autonome et de responsable, sur lequel on peut s’appuyer. Vous témoignez du fait que vous êtes donc déjà, par cet aspect, une personne de confiance.

Si en plus vous avez profité pendant le confinement pour vous intéresser et vous ouvrir à de nouvelles activités, je peux vous assurer que vous aurez beaucoup de clés supplémentaires pour séduire.

Et là, je vous assure que c’est beaucoup plus rassurant !

Regardez autour de vous : combien de personnes se sont mises à boire seules le soir pour tuer l’ennui, pour faire « comme si » … Combien de personnes dépriment, ressassent ce qui ne va pas ? Puisque vous voulez être au top, détachez-vous du lot ! Quitte à y être, autant optimiser les choses.

Alors priorité à la santé, physique, bien sûr, et morale, aussi : dans un cas comme dans l’autre, respectez les gestes barrière, et vous en sortirez vainqueur !

Un dernier conseil : vous avez besoin de parler de vos craintes et de vos doutes ? Vous avez fait trop de faux pas avant la lecture de cet article ? Plutôt que d’aller “l’embêter” avec des questions qu’il/elle ne comprendrait pas, une idée peut aussi être de téléphoner à quelqu’un de neutre, qui vous guidera, vous aidera à faire le point et à avancer.

Mais quoi qu’il en soit, tout commence par vous-même ! Et séduire, pendant ou après le confinement, passe après le fait de vous occuper de vous, je ne le répèterai jamais assez !




Autres articles dans Confiance en soi


Coaching avec RedDingue

L’équipe RedDingue, ce sont des coachs expert en estime de soi et impact. Nous avons accompagné et suivie des centaines de situations particulières. Nous analysons et donnons des conseils précis. Vous n’achetez pas du temps: vous achetez un RESULTAT !

Découvrez

Suivez toutes les actualités

Inscrivez vous au newsletter de RedDingue